Maison natale de Louis Fréchette
Entre Compostelle et Ste-Anne-de-Beaupré : passé, présent et avenir de la marche pèlerine québécoise
dimanche 1er octobre 2017 à 14 h
Maison de Louis Fréchette
4385, rue Saint-Laurent, Lévis
Activité présentée dans le cadre des Journées de la culture

Avec Michel O’Neill, sociologue et conférencier

Depuis le milieu des années 1990, plusieurs dizaines de milliers de Québécoises et Québécois sont allés marcher sur les chemins qui mènent à Saint-Jacques-de-Compostelle, ce haut lieu de pèlerinage chrétien depuis le Moyen-Âge situé au nord-ouest de l’Espagne. Les motivations de ces personnes sont diverses et loin d’être exclusivement religieuses. De retour, certaines ont démarré des chemins au Québec, afin d’offrir la possibilité de vivre l’expérience de la marche pèlerine de longue durée sans avoir à se déplacer en Europe. À l’été 2017, on comptait 22 de ces chemins. Ils se rattachent, de manière variable, à la longue tradition québécoise de pèlerinages dans nos propres haut-lieux tels la Basilique de Ste-Anne-de-Beaupré près de Québec. C’est le lien entre mode de la marche «à la Compostelle» et culture québécoise qui sera exploré dans cette conférence.

L’ouvrage de l'auteur sera disponible sur place à prix réduit et pourra être dédicacé par l’auteur.

Michel O'Neil
Michel O’Neill est sociologue et conférencier de renom. Professeur émérite de l’Université Laval où il a œuvré pendant 30 ans, il a lui-même marché deux fois sur les chemins de Compostelle (2003 : 1500km et 2013 : 1700km) ainsi que sur divers chemins québécois. C’est à partir de cette double expérience de chercheur et de pèlerin qu’il a rédigé un ouvrage sur le sujet paru début 2017 aux Presses de l'Université Laval, duquel sa conférence s’inspirera (http://www.pulaval.com/produit/la-marche-pelerine-quebecoise-depuis-les-annees-1990).

Photo: © Francine Courchesne

Frais d'entrée
  • Gratuit
Pour information
  • 418-837-4174

© 2001-2017 Tous droits réservés.