Conférences sur de curieuses histoires de plantes
Des plantes qui guérissent tout, quel bel espoir?
dimanche 14 mai 2017 à 14 h
Maison de Louis Fréchette
4385, rue Saint-Laurent, Lévis
Depuis les débuts de la médecine, les humains souhaitent trouver des remèdes qui comme par magie règlent plusieurs, sinon tous les problèmes de santé. Historiquement, ces remèdes à large spectre de guérison sont considérés des panacées qui ont le potentiel de générer des profits monétaires considérables. Durant l’hiver 1535-1536, Jacques Cartier croit bien avoir trouvé une sorte de panacée qui guérit à la fois le scorbut et la syphilis. Le découvreur officiel du Canada vante beaucoup les mérites de cette décoction élaborée à partir de branches d’un conifère. Quelques années après Cartier, un médecin français décrit deux arbres de vie d’Amérique et il dénonce l’usage frauduleux de l’un de ces arbres au nom prometteur. Au siècle suivant, un médecin de Paris décrit une quarantaine de plantes du Canada dont l’une porte d’ailleurs un nom signifiant panacée. En Europe, des commerçants qui vendent une gamme de plantes guérisseuses provenant d’Amérique, promettent à leurs clients des guérisons efficaces. Au début du 18ième siècle en Nouvelle-France, un missionnaire jésuite découvre le ginseng qui ressemble à celui des Chinois et qui a la réputation de revigorer tout le corps et même l’esprit. Le commerce du ginseng s’intensifie alors au pays mais des vendeurs altèrent frauduleusement les racines de ginseng qu’ils préparent de plus de façon incorrecte. La grande et la petite histoire nous apprennent que l’appât du gain s’applique souvent au commerce des végétaux.

Alain Asselin
Je suis fasciné par l’histoire colorée des plantes et de leurs usages par les humains. Au long de l’histoire, l’imaginaire est très souvent à l’avant-scène. Pour les uns, les plantes sont sacrées et proviennent de grandes divinités. Pour d’autres, leur âme réclame respect et rites. Quelques plantes sont entachées de pouvoirs maléfiques que les sorcières adorent. Peu à peu, on découvre que de bonnes plantes guérisseuses sont mortelles à l’occasion. Potions et poisons se côtoient. L’histoire de notre pays est riche en interactions de toutes sortes avec l’univers végétal. Parmi les plantes en vedette, le tabac obtient un rôle de premier plan. Originaire d’Amérique du Sud, ses longues enjambées lui font conquérir l’Amérique du Nord et le reste du monde. Sa grande influence n’est pas qu’un écran de fumée. De nos jours, cette plante de souche mythique a des cousins et des cousines toujours en action. Et l’histoire continue…

Frais d'entrée
  • Adulte : 8 $
  • Étudiant : 5 $
Réservations

© 2001-2017 Tous droits réservés. Version bêta |